TwitterFacebook

Reset to Default Increase size
HM Street Priority Casualty PC Aug 1944 back CopyL’endos de la carte postale prioritaire envoyée aux parents du lieutenant Street afin de les aviser que leur fils avait été blessé, mais qu’il se remettait de ses blessures. Bien que des milliers de ces cartes aient été expédiées pendant la Deuxième Guerre mondiale, il n’en reste plus que trois.   HM Street Priority Casualty PC Aug 1944 Front CopyL’autre côté de la carte postale, qui porte l’adresse des parents du lieutenant Street.  

HM Street Lt 17th DoYRCH WWII CopyHoward Michael Street naît en 1917 à Montréal, où il grandit. Après avoir terminé ses études secondaires au Loyola College High School en 1937, il part travailler à Toronto. En mars 1939, il s’enrôle comme soldat dans le régiment de milice des Queen’s York Rangers (1st American) et il participe au camp d’entraînement annuel à Niagara, où il est promu au rang de caporal suppléant. À l’été 1939, il tente d’intégrer l’équipe de football de Toronto, les Argonauts, mais sans succès.

Lorsque la Deuxième Guerre mondiale éclate en septembre 1939, il se porte volontaire dans l’Armée régulière du Canada et il est nommé sous-lieutenant le 13 octobre 1939. Après son entraînement au camp Borden, il rejoint l’équipe du Centre de formation de tir aux armes légères des Forces armées canadiennes, situé à Long Branch, en Ontario, et le 17 octobre 1941, il devient lieutenant d’infanterie. Il joint alors les rangs des unités de renfort du Corps blindé canadien et, la première semaine de mai 1942, il s’embarque pour l’Angleterre à bord du SS Letitia. Au cours de la traversée, il exerce les fonctions de grand prévôt.             

HM Street WWII Jeep Normandy July 1944 CopyLe lieutenant Street pose devant un bivouac en France, en juillet 1944.Le 15 août 1942, il est affecté au 17th Duke of York’s Royal Canadian Hussars (7e régiment de reconnaissance) de la 3e division canadienne, un régiment montréalais avec lequel il s’entraîne en Angleterre jusqu’en juillet 1944. Bien que certains membres du 17th aient pris part aux opérations du jour J, le lieutenant Street n’arrive en France qu’au début juillet, avec la majorité des soldats de son régiment. Le 23 juillet 1944, il est gravement blessé dans le village de Tilly-la-Campagne, près de Caen. Après avoir subi une intervention chirurgicale qui lui sauve la vie dans des installations médicales britanniques et canadiennes en France, il est transféré à l’Hôpital général canadien no 23 en Angleterre pour y recevoir des traitements. Le 8 décembre 1944, il arrive au Quai 21 de Halifax sur le même bateau à bord duquel il est monté deux ans plus tôt, le Letitia, qui est alors un navire-hôpital canadien. Ses parents ont été avisés de son retour dans une lettre datée du 27 novembre 1944.

Il retourne à Montréal, où il se remet de ses blessures. Il mène ensuite une longue carrière au sein de la compagnie Hewitt Équipement Limitée, en plus d’être un membre actif de l’association des anciens combattants du 17th Duke of York’s Royal Canadian Hussars et de la Légion royale canadienne. Sa femme Tenny et lui ont six enfants. Il meurt à Montréal en mars 1987.

Soumis par le fils du lieutenant Street, Michael Street, d’Ancaster, en Ontario

HM Street Ship Return Notice Nov 1944 CopyLettre datée du 27 novembre 1944 envoyée par le ministère de la Défense nationale aux parents du lieutenant Street pour les aviser que leur fils revenait au Canada à bord d’un navire-hôpital.

 

Telephone: 1-819-776-8618 Si vous avez des commentaires ou des questions sur le fonctionnement de ce site, s'il vous plaît écrivez
Email:  

 

Rejoignez-nous 3 
 Become a Volunteer  Fre
 Donate Now Button Fre